L'actu à la une...

Portrait#4 :Marie, la graphiste qui se cache derrière le logo d'Astérya

July 27, 2016

 

 

A l’heure où la technologie a révolutionné nos rapports sociaux, s’engager auprès de la jeunesse est une chose nécessaire pour renouer notamment le dialogue entre les générations, mais aussi proposer d’autres alternatives pédagogiques.

C’est en tout cas ce que tente d’apporter notre jeune graphiste de 28 ans, Marie, qui s’est engagée pour la médiation scientifique auprès des enfants.

 

 

Si vous vous demandez qui se cache derrière tout l’univers visuel d’Astérya eh bien vous l’avez découvert, c’est Marie graphiste et amie de longue date des fondateurs de l’association. Elle a été présente depuis son lancement, et de manière ponctuelle elle a participé à sa création en usant de ses talents d’illustratrice et de photographe ainsi que de ses savoirs acquis au sein d’une école d’art, pour créer toute notre charte graphique. En fonction de son emploi du temps, elle nous prête main forte où l’œil et la main d’une graphiste peuvent être utiles :  catalogue des formations, cartes de visites … (Merci qui ? Merci Marie !)

 

 

 

Graphiste freelance depuis 3 ans, avec toutes les difficultés que cela peut engendrer (nécessité d’avoir une bonne gestion de son agenda, périodes creuses...), elle n’échangerait pour rien au monde son indépendance qui lui permet de travailler sur des projets lui tenant à cœur comme avec l’Institut Pasteur où elle élabore des mallettes pédagogiques, outils utilisés par des animateurs ou médiateurs auprès des enfants.

 

Elle avoue qu’elle ne connaissait pas trop le monde associatif, mais est quand même engagée dans des associations en lien avec son travail dans la médiation scientifique. Cette idée que l’on peut transmettre par l’éducation populaire des savoirs, d’une autre manière que par l’école l’intéresse beaucoup : « Pour moi on n’apprend pas d'une seule manière, c’est en manipulant, testant, ratant qu’on apprend.».

 

Ayant eu du mal à trouver une association qui lui correspondait, ce qui lui a plu chez Astérya c’est le fait que l’on pouvait « construire un lien social, tout en venant de milieux différents et avec des compétences diverses… » […] « venir autour d’un projet commun et créer des liens sociaux m’a plu, cette idée de connexion avec les gens qui veulent s’investir et des structures pouvant les accueillir ». Surprise par l’élan qu’Astérya a pris en un an, elle a pu découvrir en outre tous les rouages d’une association, la nécessité de fédérer un grand nombre de personnes ainsi que de « proposer des choses sans attendre quelque chose en retour, comme du temps libre, même par des petites choses, une compétence… pour améliorer, aider, sans attendre d’être forcément mis en lumière, c’est important ».

 

Depuis plusieurs années qu’elle travaille, elle nous avoue aussi qu’elle s’est vraiment épanoui dans des projets associatifs : « quand on travaille avec une asso, on ne compte pas le nombre d’heures, ce n’est pas réglé comme une entreprise et tant mieux ! »

 

Le mot de la fin : « engagez-vous, que chacun donne de son temps, pour aussi changer les mentalités ! »

 

Vous aussi, vous souhaitez contribuer à développer nos projets en donnant de votre temps ?

Rejoignez l’équipe Astérya !

 

 

 

Please reload

Portrait d'engagé·e·s #11 : " C'est en faisant le bien, qu'on récolte le bien"

November 6, 2019

1/10
Please reload

Les événements
Suivez nos actus !
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon